Agression sexiste et slutshaming à Gennevilliers : la jupe, la pudeur et le féminisme.

Sa Mère la flüte

Ce week-end, une jeune fille de seize ans a été violemment battue par une bande d’adolescentes parce qu’elle portait une jupe. Ça s’est passé en plein jour, à une station de tram, à Gennevilliers. La nouvelle m’est arrivée en pleine face, comme une claque dans la tronche de Gilles Verdez, alors que j’écoutais d’une oreille distraite BFMTV en faisant la vaisselle. Évidemment, cette affaire m’a choquée. Profondément.

Brusquement,  mon esprit est retourné près de quinze ans en arrière, alors que j’étais jeune journaliste stagiaire faisant mon premier reportage, en Seine Saint Denis, autour du problème du sexisme chez les adolescents. Sohanne Benziane venait d’être assassinée, brulée vive dans un local à poubelle du Val de Marne, pour avoir refusé de se plier à la loi des “quartiers”. A l’époque, je couvrais l’initiative d’une troupe de théâtre “X =Y”, qui parcourait les banlieues “chaudes” pour sensibiliser les jeunes à l’égalité hommes-femmes…

View original post 954 more words

Advertisements
Agression sexiste et slutshaming à Gennevilliers : la jupe, la pudeur et le féminisme.

“El unico fruto del amor” : Le coït pallocentré dans le porno VS real life (+ tuto vidéo!)

J’ai ri, mais un peu jaune.

Sa Mère la flüte

hqdefault

J’ai toujours été adepte de porno, et on m’a souvent dit que je captais bien l’esprit masculin en ce qui concerne la bagatelle, que j’avais saisi “l’esprit pornographique”. Ça me fait doucement rire. Parce que si “capter l’esprit masculin” se résumait à retranscrire avec conviction l’imagerie pornographique mainstream, c’est que l’esprit en question manquerait sérieusement de consistance ou d’imagination . Il est ainsi très facile de contenter un homme nourri au sein du porno crypté du samedi soir, adepte des soirées sur youporn, gentiment macho, amateur de gros seins et de putes soumises mais bonnes “mamans”. Mais la vraie question est, est ce que cette configuration convient vraiment aux femmes? Est ce qu’une sexualité totalement phallocentrée peut être vraiment épanouissante? Les sondages sont formels, les femmes françaises peinent à atteindre l’orgasme. Coïncidence?  Je vous propose une petite mise en perspective.

Le pitch version porno

Déjà, il y a une Tagline essentielle…

View original post 1,170 more words

“El unico fruto del amor” : Le coït pallocentré dans le porno VS real life (+ tuto vidéo!)

The ‘Hijabic State’

Muted Cries

hijabic state7

Probably one of the most talked about items of clothing, second only to the Little Black Dress (which I better not start talking about in case the haram police come for me), is hijab; the headscarf worn by many Muslim women. Traditionally, it is considered the dress code for women in Islam, seen as a symbol of piety, modesty and morality. Conservative Muslims observe this as a direct commandment of God revealed in 7th Century Arabia.


To the here and now

Fast forward 1400 years. Today, what does dressing modestly mean? Is not dressing modestly an issue? Is it even a thing? I mean, how does one categorize what is and is not modest dress? It seems modesty, has actually become ‘modesty.’ In today’s society, the link between immorality, and the way in which one dresses has thankfully been destroyed. Most societies have finally come to realise that just because a woman…

View original post 3,113 more words

The ‘Hijabic State’

C’est l’histoire d’un tueur misogyne qui n’intéressait personne…

Genre !

… à part les féministes (qu’est-ce qu’elles nous emmerdent celles-là).

L’histoire se passe en Californie. Elliot Rodger, 22 ans, a tué le 24 mai 6 personnes et blessé au moins treize autres avant de se suicider. Un détail intéresse beaucoup la presse: il est le fils du réalisateur Peter Rodger, qui a participé au film Hunger Games.

Il y a cependant une partie de l’histoire qui n’intéresse pas grand-monde. Avant de commettre cette tuerie, Rodger a publié sur Youtube une vidéo. Je cite un article du Monde:

On y voit Elliot Rodger, assis derrière son volant, se filmer et raconter pendant sept minutes sa solitude, sa haine du monde et son amertume d’être rejeté par les femmes. Il affirme notamment qu’il s’agit de sa « dernière vidéo » et annonce le « jour du châtiment », disant vouloir prendre sa « revanche sur l’humanité » et notamment sur…

View original post 856 more words

C’est l’histoire d’un tueur misogyne qui n’intéressait personne…

L’âge de Brigitte Macron : la bonne vanne 2017

Debrief

Oh, il est venu avec sa maman ? Mais… elle est vieille pour lui, non ? C’est un peu bizarre, cette relation, vous ne trouvez pas ? Qu’est-ce qu’il lui trouve ? Il doit être pédé. Aucun homme ne peut désirer une femme plus vieille, ça n’existe pas. Non, c’est ça, il est forcément homo. Il ne peut y avoir d’autre explication.

Au début, c’était juste énervant, ces petites remarques ultra misogynes sur la génération qui sépare Emmanuel Macron de son épouse. C’est vrai, on voyait pas ça souvent. Les femmes d’énarques, elles mettaient une robe moche une fois l’an pour aller à l’Elysée, et le reste du temps elles fermaient leur gueule en s’occupant des enfants. Et puis surtout, elles avaient un âge décent, messieurs dames. Celui de leur mari, ou un peu moins, c’est mieux. Ca vieillit mal, une femme. Oh et les hommes, vous savez ce que…

View original post 375 more words

L’âge de Brigitte Macron : la bonne vanne 2017

A qui profite le pardon ?

Choses Aléatoires

[Avertissement de contenu : viol et injonctions faites aux victimes]

Depuis longtemps déjà, les féministes cherchent à montrer que le viol n’est pas le fait de monstres isolés mais d’individus socialisés, de monsieur-tout-le-monde, d’hommes, de pères, de frères, de maris, de petits copains. Il semblerait que certains aient compris de ce discours qu’il fallait rappeler qu’ils sont des êtres humains et qu’à ce titre ils peuvent faire des erreurs et qu’ils ne faut surtout pas essentialiser ces erreurs pour ne les décrire que par leur crime et en faire des VIOLEURS.

Je dois avouer que je suis assez perplexe face à ces injonctions à l’humanisation, au pardon des violeurs dans une société où 98 % des viols n’ont aucune conséquence sur ceux qui les perpétuent. Je ne prends pas ici la défense du système judiciaire et pénitentiaire. Je pose simplement la question, dans cette société où le viol est un acte…

View original post 479 more words

A qui profite le pardon ?

Une métaphore de la vie des femmes dans l’espace public

Vous n'êtes pas ici

Je suis tombé récemment sur une analogie sympa pour arriver à faire comprendre à des hommes ce que vivent les femmes dans l’espace public, et plus généralement la notion de “privilège”.

Au passage, le terme “privilège” est connoté particulièrement négativement dans la culture française, moi à chaque fois j’imagine quelques nobles qui réduisent des milliers de paysans en esclavage. Alors que c’est pas ça, un privilège, c’est juste être dans une situation où les choses sont plus faciles pour soi. Dans la grande majorité des cas, c’est une situation qu’on a pas décidé, mais qui vient de facteurs extérieurs (sexe, couleur de peau, richesse des parents, lieu de naissance, métabolisme, identité de genre, état de santé physique ou mental, etc.)

En général on ne s’en rend pas compte, c’est difficile de savoir qu’on a un privilège sans que quelqu’un d’autre mette le doigt dessus. Il ne faut pas avoir honte…

View original post 555 more words

Une métaphore de la vie des femmes dans l’espace public