7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel

Illustré presque ENTIÈREMENT avec des films d’Harrison Ford.

Vous n'êtes pas ici

Je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article écrit par David Wong le 3 novembre 2016 sur Cracked.com. L’article original est ici. Il détaille des mécanismes qui incitent les hommes à ne pas prendre en compte le consentement des femmes en matière de sexualité (ce qu’on appelle la culture du viol). Je le trouve clair et bien illustré par des exemples de culture populaire très connus.

Comme toujours, n’hésitez pas à commenter si vous avez des remarques à faire sur le fond ou la forme (la traduction, la grammaire et l’orthographe…).


La phrase suivante est vraie quelque soit le moment où vous la lirez : “Un homme célèbre a récemment été accusé de faire des choses sexuelles à une (ou plusieurs) femme(s) sans leur consentement.” Lors de l’écriture de ces lignes, c’était le scandale du “tripotage” par un politicien, mais la prochaine fois ce seront des photos…

View original post 4,102 more words

Advertisements
7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel

La fabrique à machos

Ça m’énerve, mais d’une force !

Sa Mère la flüte

Il y a quelques jours, ma fille a éclaté en sanglots en rentrant de l’école. Elle en avait gros

sur la patate. Un garçon de sa classe de maternelle l’a menacée de mort. Il lui a dit :

“je vais demander à mon père de prendre son fusil et de venir te tuer demain”.

Elle était terrorisée. Quand elle est allée, comme je lui ai enseignée, voir des adultes pour

reporter les faits, on lui a répondu “de toute façon il n’y a pas d’école demain”.

Un peu plus tard ce jour là, sa maîtresse l’a prise à partie devant toute la classe pour lui

dire “tu diras à ton petit frère qu’il mette du rouge à lèvres la prochaine fois, qu’on rigole”

parce que mon fils de quatre ans avait tenu à mettre du vernis à ongles (bleu) comme sa

grande sœur.

Qu’est ce que ces deux événements, qui ont eu lieu la même journée, dans une banale

petite école maternelle de province, disent de l’éducation que l’on donne aux enfants au

sein de l’école publique?

Qu’un garçon peut se montrer violent sans qu’on s’en formalise. Mais qu’un autre petit

garçon qui porte simplement un peu de vernis à ongles bleu peut être raillé publiquement

par les représentant de l’éducation nationale, dans l’indifférence générale, au son du rire

gras de la France conformiste.

Comment cela est possible? Est ce que ce monde est fou?

Ma fille de grande section se prend régulièrement des mains aux fesses dans la cour de

l’école, on soulève son tshirt pour lui toucher “les seins”.

Que font les adultes quand elle demande de l’aide? Rien. Que font les adultes quand elle

se défend par elle-même? Ils la punissent.

Quel message fait-on passer aux garçons et aux filles, en pleine construction?

Un garçon est par essence violent et concupiscent? Il ne peut pas aimer le vernis à ongles,

les fées et les coeurs à paillettes sous peine d’être violenté psychologiquement, voire

physiquement, allons y gaiement après tout!

Une fille doit être douce et soumise? Et si elle est face à la violence masculine elle doit juste faire profil bas, parce que de toute façon on ne l’aidera pas.

Boys will be boys…

Réfléchissons. Les flippés de la “théorie du genre” qui se sont offusqués du projet “ABC pour l’égalité”, qui pensaient que Najat Belkacem souhaitait faire de nos enfants des “transexuels pervers”, ne voyez vous pas combien vous êtes dans l’erreur?

Ne voyez vous pas les dangers de cette éducation genrée, stéréotypée, que vous souhaitez à tout prix conserver?

Ne serait-il pas temps de prôner des valeurs de tolérance, d’égalité, de respect, plutôt que des

valeurs issues d’une vision rétrogrades perpétuées l’air de rien, par ce type de comportement banals et quotidiens, qui passent inaperçu et qui pourtant engendre des générations

d’humains formatés à reproduire un schéma sexiste, inégalitaire, violent et

discriminatoire? Je ne veux pas de ça pour mes enfants. Il est temps de voir les choses en

face, il est temps d’arrêter de se conforter dans un “état de fait”, rien n’est écrit, c’est à

nous de composer la partition.

L’école joue un rôle fondamental dans la construction sociale, elle se doit d’être

exemplaire. L’égalité des sexes commence ici, il est de notre responsabilité à tous de faire passer les bons messages à nos enfants. Il est temps de laisser nos enfants être ce qu’ils

ont envie d’être, de leur apprendre que chacun a le droit au respect, à la sécurité, que nous sommes tous égaux, et que ce ne sont pas juste de jolies phrases que l’on assène en classe

lors de l’étude des Droits de l’ Enfant, mais bien une base solide sur laquelle s’appuyer.

Sinon autant pisser dans un violon.

Boys_Will_Be_Boys_wtrmk

View original post

La fabrique à machos

Minute #feministe 02/04/2016 #voile

Voilà.

Histoires d'une idéaliste

Couvrez ce voile que je ne saurez voir!

Une belle BD qui parle de féminisme, port du voile, clichés vestimentaires, soumission et autres.

Féminisme et Laïcité.
La question du port du voile est compliquée et parmi mes ami.e.s féministes il y a deux visions des choses.

D’une part, le voile peut être vu comme un signe de soumission d’une femme qui le porte pour des questions de pression familiale, culturelle. Mes origines (binationales oui oui) m’ont aussi faite cotoyer cette question là au Maroc. Pendant longtemps, quand une femme décidait de porter le voile, c’était un clair signe de radicalisation (et donc de soumission quelque part aussi). C’est encore le cas pour certaines aujourd’hui, mais pas toutes ni la majorité. Le port du voile a donc été très mal vécu au Maroc. J’ai même eu un échange avec un responsable d’un établissement public qui avait renvoyé des femmes qui s’étaient mise…

View original post 466 more words

Minute #feministe 02/04/2016 #voile

Pourquoi la coupe menstruelle ne convient pas à tout le monde

Voilà !
J’aime beaucoup l’idée d’utiliser une coupe menstruelle, n’ai absolument pas peur du sang, mais j’ai des réserves quant aux toilettes que je pourrai utiliser. Alors non, je reste au jetable.

Passion Menstrues

large

À chaque fois qu’on aborde le sujet des protections hygiéniques classiques, que ce soit pour parler du Syndrome du Choc Toxique ou de la présence de désherbant, on doit toujours faire face aux mêmes réactions de la part des adeptes de la coupe menstruelle. On croule sous les “Et vive la cup !” et autres “Vous n’avez qu’à passer à la cup ;))”, qui, s’ils sont bardés de bonnes intentions, n’en restent pas moins des commentaires agaçants pour certaines personnes.

En effet, si la coupe menstruelle reste une excellente solution pour les personnes qui y trouvent leur bonheur, il ne faut pas oublier que tous les vagins ne se ressemblent pas et que plusieurs paramètres peuvent entrer en ligne de compte lorsqu’il s’agit de choisir les protections hygiéniques les plus adaptées – et la cup peut rater certains examens d’entrée assez facilement.

View original post 905 more words

Pourquoi la coupe menstruelle ne convient pas à tout le monde

La nature et la société : Féminisme

jeveuxeleverdesabeilles

Je suis fille et petite fille de féministes. J’ai appris très tôt quel combat mes aïeules ont mené pour me permettre aujourd’hui d’avoir un compte en banque, de conduire, de sortir seule dans la rue, de voter et d’être élue. Dans ma famille, le féminisme n’a jamais été un gros mot, c’était une valeur intrinsèque à toutes celles inculquées par mes parents : ouverture d’esprit, tolérance, solidarité, liberté, savoir. Mes parents aiguisait notre curiosité, nous poussait à nous connaître et à connaître le monde autour de nous. Ils étaient pragmatiques et efficaces dans tout ce qu’ils entreprenaient et chercher à nous montrer cette voie. C’est à l’école que j’ai appris quel mot correspondait le plus à l’éducation que j’avais reçue : l’humanisme.

View original post 478 more words

La nature et la société : Féminisme

Sexisme hipster ou le privilège de la distance

Ah d’accord…

feminada

VICE_CoverL’autre jour, ma mère me demandait ce qu’est un hipster. Les définitions peuvent certainement varier, mais je lui ai répondu à peu près ceci : un hipster est une personne qui s’approprie certains éléments (souvent rétros) associés à la culture prolétaire, à des fins esthétiques, mais toujours avec une pointe d’ironie.

Certaines personnes mal avisées pourraient croire que les femmes hipsters n’ont pas de goût avec leurs leggings taille haute, leurs tricots des années 80 et leurs grosses lunettes. Leurs contreparties masculines pourraient passer pour des pas de classe avec leur pilosité faciale abondante, leurs chemises à carreaux et… leurs grosses lunettes. Qu’on les trouve mal habillés, les hipsters s’en tapent, car ils ne cherchent pas l’assentiment du commun des mortels : entre eux, ils savent qu’il y a un second degré et ça leur suffit amplement. Les hipsters ont horreur du mainstream, de là leur fascination pour la scène…

View original post 1,125 more words

Sexisme hipster ou le privilège de la distance

Quand l’agence 4aout et l’AccorHotelArena trouve ça cool le sexisme. 

Les Histoires de Poupi

Applaudissons bien fort l’agence 4aout et l’équipe de l’Accor Hotel Arena à l’origine de cette honteuse campagne qui fait gentiment l’apologie du viol et du sexisme.


Bravo vraiment. C’est TELLEMENT MODERNE de dire que c’est cool de peloter des gens sans leur accord. Mais si c’est cool on vous dit, c’est pendant un concert. Et puis c’est des stars, c’est normal de les toucher, c’est sans conséquence.

J’aimerais pour l’experience que ces concepteurs et décideurs demandent à leur entourage s’ils se sont déjà fait agressé sexuellement. Juste pour constater les dégâts qu’ils entretiennent. Dégâts qui ne font jamais de conséquences, je parie.

J’en vois déjà hurler à l’hysterie feministe. Oui oui.

Alors mettons nous bien au clair : c’est pas maladroit, c’est pas idiot, c’est pas “pas grave”, c’est juste sexiste.
Ça fait sûrement mal de le lire quand on ne voit pas le problème. Mais en vrai, je le…

View original post 268 more words

Quand l’agence 4aout et l’AccorHotelArena trouve ça cool le sexisme.